La première fois que j’ai rencontré Swan, c’était l’été dernier, à l’occasion d’un magnifique cours de yoga en plein air, le soleil se couchait, la douceur de l’été nous accompagnait dans chacun de nos mouvements… et Swan nous guidait pas à pas, avec toute sa bienveillance et sa générosité.

Je vous propose d’en découvrir un peu plus sur cet être infiniment lumineux et inspirant…

Son parcours

« Je suis née dans le yoga. J’ai perdu très jeune ma mère et, étant enfant unique, dès que j’ai su lire, j’ai commencé à chercher le sens de la vie, de la vie après la vie, pourquoi on meurt, pourquoi on né… J’étais très curieuse et c’est comme ça que je m’y suis mise.

Et dès que l’on est sur le bon chemin, on fait tout de suite de belles rencontres. J’ai alors rencontré, très jeune, des personnes dans le yoga et la méditation. J’ai commencé à faire des retraites, à vivre dans des monastères, en France et au Népal.

Swan – © Lisa Fayet

Ensuite, j’ai été longtemps assistante d’un professeur de yoga puis j’ai passé mes diplômes de yoga, de sophrologie et de massages ayurvédiques, en France et en Inde.

En arrivant sur La Rochelle, j’ai travaillé dans un magasin de dépôt-vente d’objets anciens. Les gens mouraient, leurs objets venaient et repartaient. C’était une très belle expérience où j’y ai retrouvé les enseignements de mes maîtres : rien de nous appartient jamais dans la vie. »

Sa journée-type

« Je me lève à 4h30. Puis, je débute mon rituel matinal : offrandes, méditation, yoga.
En fonction du planning de la journée, je donne des cours de yoga, je propose des séances de sophrologie, de méditation ou de coaching via le yoga (j’utilise les préceptes du yoga pour ramener les êtres à leur identité réelle), ainsi que des massages ayurvédiques.

Tout au long de la journée, je reprends toujours quelques secondes pour revenir en méditation, cela me régénère !

Les derniers cours se terminent vers 21h et je finis toujours mes journées dans la gratitude. Je me remémore la journée et me demande si j’ai blessé quelqu’un. Les maîtres bouddhistes disent toujours qu’il faut terminer sa journée en regardant si l’on a fait des erreurs et dans le cas contraire, remercier. « Puissé-je faire mieux encore le lendemain ».

Les journées sont longues mais c’est un vrai partage : je reçois tellement ! »

Sa philosophie du yoga

« Le yoga, ce ne sont pas que des postures, il y a toute une philosophie derrière. Le yoga, c’est avant tout cette ouverture du coeur, c’est pour cela qu’il y a beaucoup de postures qui sont dans l’ouverture. Tout est sacré : ma vie est sacrée, la vie des autres est sacrée. « Puissé-je voir chacun·e de celles et ceux que je vais rencontrer comme un être sacré »… Déjà, cela change tout !

Dans mes cours, c’est très important pour moi de commencer toujours par l’invocation à Patanjali pour rendre hommage et dire merci à toutes les personnes qui m’ont guidées. »

Ses plus grands enseignements

« Quand j’enseigne, je considère que l’on est tous et toutes lié·e·s. Ce n’est pas parce que nous n’avons pas des liens de sang que nous ne sommes pas tous des frères ou des soeurs. Si l’on croit à la vie après la vie, il y a de fortes chances que l’on se connaissait dans une précédente vie (comme ces fois où l’on rencontre ces personnes avec qui ça « tilte » tout de suite).

Je crois aussi fortement que nous ne sommes que des énergies, que le corps humain c’est un emprunt, un peu comme les objets, on va les laisser derrière, et ce qui continuera c’est le continuum mental. D’où l’importance de « corriger » ici et maintenant notre mental.

Je suis également convaincue qu’il est important de cultiver la générosité du coeur. Il faut tenter de garder notre coeur ouvert, tout le temps, car quand tu es dans cette ouverture et cette générosité, tu es certain·e que cela va donner quelque chose pour plus tard. Quand une personne te voit dans l’ouverture, quelque chose lâche chez elle. Et une bonne action n’est jamais perdue. L’univers n’oublie rien, même pas les pensées ! On construit tout, notre bonheur comme notre infortune ! »

Ses conseils pour les yogis débutants

« On peut commencer sa journée par faire les Kriyas du yoga (nettoyer le nez, la langue..). Puis, s’asseoir en posture de méditation , faire 3 « OM » pour bien lancer sa journée.

Si c’est l’été, on ouvre sa fenêtre et on peut débuter sa journée avec Vrikshâsana (la posture de l’arbre), pieds nus. Ressentez vraiment le fait d’être un arbre, ouvrez bien vos épaules, imaginez que les bras que l’on étire vers le haut sont des branches, que l’on se nourrit de l’énergie du soleil, que la jambe unique sur laquelle on repose représente les racines de l’arbre. Rien que cela, se connecter à la nature avant de démarrer sa journée, c’est magnifique ! »

Un grand merci à Swan pour ces enseignements si inspirants 🙏🏻❤

 

Plus d’infos sur la Maison du Yoga :


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *